• Les principales conjugaisons à coller dans le cahier de leçons. Niveau CM1 et CM2. 

    Tableaux de conjugaisonTableaux de conjugaison Tableaux de conjugaisonTableaux de conjugaisonTableaux de conjugaison Tableaux de conjugaison

    Voici des "tableaux" de conjugaison que j'ai faits à mes débuts et que j'utilise depuis dans les grandes classes de cycle 3. Je les fais coller dans le cahier de leçons. En CE1 et CE2, je préfère toujours faire écrire la conjugaison de chaque verbe. Le fait d'écrire favorise la réflexion et la mémorisation de la conjugaison.

    Au bas de la feuille, le même texte revient à chaque fois, transposé au temps de conjugaison travaillé.

    Il y a 9 pages qui couvrent le présent de l'indicatif, le présent de l'impératif, le futur simple, le passé composé, le passé simple, le conditionnel présent et le plus-que-parfait ainsi que quelques participes passés.

    Télécharger « ConjugaisonTomPouce.pdf »


    votre commentaire
  • Je viens de donner mes livrets à mes élèves. Je les ai préparés sur Edumoov et après avoir hésité à donner le LSU ET le bilan de compétences généré par cet éditeur, j’ai finalement opté pour ne donner que le LSU. C’est le livret obligatoire, celui qui doit rester, celui qui sera archivé et transmis au collège.

    J’ai donc fait confiance à la moulinette Edumoov pour générer ce livret à partir des 30 évaluations que j’avais rentrées depuis quelques semaines déjà. Mais je me pose la question :

    Que m'apporte réellement un éditeur privé par rapport à l'application ministérielle sur Arena ?

     

    Comment fonctionne le nouveau livret ?

    Le LSU fonctionne par domaine et sous-domaine. Chaque sous-domaine (ou domaine) est évalué et a droit à une note, sous forme de croix. En tout, il peut y avoir 20 notes au maximum (je crois) pour un même livret.

     La croix correspond à une notation sur une échelle de quatre :

    - objectifs non atteints,

    - objectifs partiellement atteints,

    - objectifs atteints,

    - objectifs dépassés.

     

    Voyons ça de plus près :

    En Français, 4 sous-domaines donc 4 notes :

    • Langage oral
    •  Lecture et compréhension de l’écrit
    • Ecriture
    • Etude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)

     

    En Maths, 3 sous-domaines, donc 3 notes :

    • Nombres et calcul,
    • Espace et géométrie
    • Grandeurs et mesures

     

    En EPSSciences et TechnoHistoire-Géo,et EMC (Education Morale et civique), 1 note chacun,

     En langue vivante, 6 sous-domaines (!) donc 6 notes possibles,

     En Education artistique, 3 domaines donc 3 notes, pour séparer :

    • les Arts plastiques (on ne dit plus Arts visuels ?)
    • l’Education musicale et
    • l’Histoire des arts.

     

    Je me fais la remarque :

    - qu’il aurait été souhaitable que la numération et le calcul soient coupés en deux sous-domaines,

    - que l’évaluation en Langue vivante est très précise (6 notes) par rapport au Français où la grammaire, l’orthographe et le lexique sont noyés ensemble sous une seule note.

    Et que peut-être ce livret est plus un livre de collège qu’un livret de primaire ...

     

    Un logiciel privé : avantage ou non ?

    Maintenant que je suis allée au bout de la démarche, j’ai un peu plus de recul sur le travail effectué et le résultat obtenu. Je pensais, vraiment, au départ, imprimer le bilan périodique Edumoov.

    Il faut dire qu'au début de la semaine dernière encore, nous n'avions aucune idée de la tête de l'interface de saisie de l'Education Nationale pour le LSU, car le paramétrage des périodes et la synchronisation des élèves n'avaient pas encore été faits dans notre école. Donc je m'étais engagée dans le processus Edumoov pour être tranquille et finir mes livrets dans les délais impartis.

    Je prends le temps maintenant, après les avoir rendus, de me pencher sur la base officielle. Et je trouve qu'elle n'est pas si mal.

    Les nouveaux livrets : le LSU

    Il faut, comme dans Edumoov, saisir le contenu des domaines ou sous-domaines. Sur l'interface nationale, il y a une aide à la saisie très rapide, déjà triée par sous-domaine, qui permet de trouver les libellés de compétences. Mais on peut aussi écrire ses propres intitulés.

    Les nouveaux livrets : le LSU

     

    Dans l'aide qui reprend des éléments de programme, il est bien rappelé que  : La proposition de connaissances et de compétences n'est qu'informative et chaque élément peut-être modifié ou complété par l'utilisateur.

    Les nouveaux livrets : le LSU

     

    Les éléments de programme ne sont pas si nombreux que ça : trois en général, aucun en Sciences et Histoire et géographie ... Donc chacun est libre de mentionner ce qu'il veut.

    Au final, la saisie collective des éléments du programme est assez rapide, plus rapide que la saisie des évals dans Edumoov où il y a beaucoup de fenêtres à paramétrer.

    Voici le résultat, en noir et blanc :

    Les nouveaux livrets : le LSU

     

    Ci-dessous version Edumoov :

     

    Les nouveaux livrets : le LSU, retour sur expérience

     

    D'ailleurs, je cherchais où mettre les compétences transversales de comportement, je viens de les trouver, sur Arena, dans le domaine EMC :

    Les nouveaux livrets : le LSU

    Et cela me paraît tellement simple ...

    Pour conclure, l'aspect technique du livret est finalement très simple sur l'application officielle.

    La difficulté réside plutôt dans la notation mais chaque note englobe tellement d'éléments que je pense que cela est relativement évident : Un enseignant connaît bien ses élèves et est tout à fait capable d'évaluer rapidement ses élèves selon ces quelques notations (Français et Maths : 7 notes). Je serais d'ailleurs curieuse de savoir si ces notes vont beaucoup évoluer au cours de l'année ...

    Je peux mentionner un petit plus d'Edumoov : faire apparaître un petit curseur coloré pour chaque élément du programme, un petit plus, pour plus de précision dans ces notes trop globales ... Je ne m'en suis pas servie, ne sachant où le paramétrer : en fait, ce paramètre se met au moment de générer les livrets, il suffit de cocher "afficher un indicateur de progrès".

    Conclusion

    Je ne sais si je vais encore me servir d'Edumoov ... Rentrer 30 évaluations a été "fastidieux" - mais les livrets ce n'est jamais une partie de plaisir - . J'ai fait quelques erreurs (une compétence en double) et j'ai dû modifier en "forçant" une note : "oral", évaluée en "dépassés" pour de nombreux élèves. Sur trois notes "oral", je leur avais mis un "Très bien" en poésie, il l'a emporté ...

    Mes évaluations seront, je pense, à nouveau relevées sur papier, en organisant bien mon "cahier de notes" par domaines et sous-domaines, conformes au LSU.

    Quant aux appréciations, leur saisie élève par élève sur l'application nationale sur Arena est bien plus simple que sur l'interface privée et immédiatement lisible.

    Dernière remarque : Toutes ces appréciations, cela correspond bien au collège, où chaque professeur doit avoir une case pour mentionner son appréciation. Je continuerai certainement à faire une appréciation générale (et complète) d'enseignante du primaire (un professeur = une appréciation).

     

    Pour ceux qui n'ont pas fini, courage! A vos livrets !

     

     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires